Bon soyons claires.

Je n'aime pas vraiment François Hollande, je ne lui faisais pas confiance pour être un bon président, j'aurais aimé me tromper… mais il nous démontre depuis 2012 qu'il n'est pas fait pour cette fonction. Je n'aimais pas beaucoup plus Valérie Trierweiler… disons qu'elle m'était indifférente… Par contre depuis le début de cette triste affaire lamentable avec cette Julie Gayet, mon empathie est allée vers elle. Et j'avoue m'être dit : je pensais quand même que François Hollande avait d'autres choses à faire, vu la situation catastrophique de la France, que d'aller draguer l'actrice.

 Je me sentais obligé de le lire et d'en faire une critique bien que je mesurais la difficulté de l'entreprise, s'agissant d'un livre qui avait été soit porté aux nues, soit trainé dans la boue ; pour corser le tout, n'ayant pas fait Sciences Po et n'ayant pas de formation journalistique, j'avais comme un vague sentiment de l'inutilité de ma critique et de mon impossibilité à démêler le faux du vrai.

 

515p5TUGSHL

 

Le moins que l'on puisse dire est que ce livre suscite la réaction, et comme à chaque fois avec moi il a fallu que je me fasse ma propre opinion.Je ne serais pas aussi catégorique que certains, il y a aussi certains bons passages dans ce livre.

 

D'abord les points faibles : tout les passages où l'on sent la femme blessée qui veut se venger.

Elle s'en prend au président qui ne peut pas répliquer et l'on est obligé de croire chacun de ses propos, de les prendre pour argent comptant. Les passages sur Ségoléne Royal m'ont dérangés également. Elle veut se donner le beau rôle, et se faire passer pour une victime. Telle une blanche colombe descendue de sa ZUP elle découvre le monde difficile de la politique !!! Mais dans le même temps nous explique être journaliste politique depuis vingt ans, avoir trompé son mari, et faire des menaces au suicide dès que François l'ignore un peu trop.

Cette femme espérait rester le centre du monde et gravir les échelons sans avoir les mauvais côtés de son rôle de première dame...

Pour les bons côtés : j'ai aimé découvrir l'envers du décor et la femme qui se cache derrière l'image que l'on en a. Même si je me doute qu'elle enjolive certains passages et en zappent d'autres. Elle se livre sur son ressenti et par moment j'ai été touchée par cette femme a qui l'on n'a pas donné le bénéfice du doute. Chacun de ses gestes a été décortiqué et critiqué....

En bref, un livre que l'on lit comme Closer, en espérant y trouver des ragots croustillants. On en sort avec un avis en demi teinte. Pour moi j'aurais préféré un livre sur sa vie derrière le rideau, sans tous ces coups portés à son ex qui finalement ne m'intéressent pas.