Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui je vais vous parler d'un bouquin que j'ai lu pendant les dernières vacances, c'est un bouquin qui a eu beaucoup de succès et de bonnes critiques, je me devait donc de le lire pour me faire mon propre avis.

 

IMG_0247

 

 

Joseph Connolly naît le 23 mars 1950 en Grande-Bretagne.Moustache et barbe foisonnante, un physique entre Karl Marx et Albert Einstein, Joseph Connolly est écrivain mais aussi journaliste au Times et dans d’autres publications. Joseph Connolly cultive le mystère et l’originalité, il a été propriétaire d’une librairie, The Flask Bookshop, dans le quartier de Hampstead à Londres et a vu défiler les livres par milliers…jusqu’à ce qu’il se décide à écrire à son tour.

"Vacances anglaises" est le quatrième roman de JosephConnolly, qui en a publié dix au total. il a paru en 1998 et en 2000 pour sa version française.Joseph Connollyen écrira la suite l'année d'après, "N'oubliez pas mais petits souliers" et Michel Blanc l'a porte à l'écran sous le titre "Embrassez qui vous voudrez" avec une très belle distribution. Je n'ai pas vu le film.

 

Le livre : 

Elizabeth s'est décidée pour des vacances balnéaires sur la côte anglaise, à l'ancienne (cinq étoiles, naturellement), vacances que son agent immobilier de mari, Howard, lui offre volontiers tellement ils sont pétés de thunes ^^ . Pour sa part, il préfère rester à Londres avec l'objet de ses désirs, Zouzou.

Leur voisine Dotty, qui envie à en mourir le niveau de vie d'Elizabeth, voudrait prendre les mêmes vacances exactement. Mais son mari qui, lui, se débat dans une gêne poignante, lui impose une alternative effroyable, tandis que leur fils de quinze ans, Colin, se languit d'une fille - n'importe quelle fille.

Melody, jeune mère célibataire, les accompagne avec Dawn, un amour de bébé qui passe son temps à hurler jusqu'à l'apoplexie. Sur les côtes étincelantes d'Angleterre, on rencontre la très séduisante Lulu, mais également son mari John, fou de jalousie - à moins qu'il ne soit tout simplement fou. Sans parler de Miles McInerney, un séducteur professionnel doublé d'un salaud non moins professionnel : coucher, voilà son but unique. Pendant ce temps-là, la fille de Howard, Katie, passe un week-end torride à Chicago avec Norman. Comment tout cela va-t-il se terminer ?

Mon avis :
Contrairement à tout le monde, je n'ai pas apprécié le livre, peut-être ne suis-je pas sensible à l'humour anglais, mais j'ai trouvé ce livre ennuyeux, je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, je n'ai pas du tout adheré au style d'écriture ( la narration est trop entrecoupée par les pensées des personnages, parfois on perd le fil ).
 Mensonges, jalousies, hypocrisies, superficialités et libidos débridées, ces vacanciers se font tirer un portrait peu reluisant. Trop clichés, trop bêtes, les personnages ne m'ont jamais fait rire, tant pis le prochain sera peut-être meilleur.