Bonjour à tous,

 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait une petite critique de livre.

Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre d'un auteur espagnol Carlos Ruiz Zafon et d'un petit livre sans prétention Marina.

 

SAM_1155

 

Avant de parler du livre je vais en dire un peu plus sur l'auteur.

 

Carlos Ruiz Zafon est un auteur espagnol, mais il n'est pas seulement auteur, il est aussi scénariste.

C'est l'auteur espagnol le plus lu au monde, rien que ça.

 Il a écrit son premier roman à quatorze ans et a travaillé dans la publicité, qu'il a quitté pour se consacrer à son roman "Le Prince Du Brouillard", en 1993 (prix de la jeunesse d'Edebé en 2000). Ce roman se vend à 150.000 exemplaires et est traduit en plusieurs langues.

Il a reçu des prix littéraires français, comme le Prix des Amis du Scribe et le Prix Michelet en 2005, ainsi qu'au Québec, comme le Prix des libraires du Québec 2005 (Roman hors Québec). En janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l'édition, dont Livres-Hebdo en France et The Bookseller en Grande-Bretagne, l'introduit à la cinquième place des écrivains de fiction les plus vendus en Europe en 2009. 

 

 

Passons au livre Marina

synopsis :

Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.

Tout d'abord, les personnages, Marina et son ami Oscar, sont des adolescents avec qui la vie n'a pas toujours été très tendre mais qui grâce à une très grande maturité et beaucoup d'intelligence vont faire de leurs vies ce qui ont envie qu'elles soient. le père de Marina est également un personnage très plaisant mais possédant une très grande part de mystère, comme d'ailleurs l'essentiel des personnages qui vont suivent dans cette histoire.

Ensuite, l'histoire, le livre démarre tout doucement et il est vrai que l'on se demande quand va réellement commencer l'histoire qui figure sur la quatrième de couverture, mais dès que l'on arrive aux premiers mystères et bien impossible de lâcher ce livre tant que l'on a pas découvert la fin, et elle va nous tenir en haleine jusqu'aux dernières pages. Elle est bien construire, on visualise chaque événement facilement, on ne subit pas de longueurs et les pages qui la compose passent sans que l'on s'en rende compte.

Tout au long du livre, je me suis demandé pourquoi l'auteur l'avait appelé Marina et que Oscar n'était pas mentionné dans le titre et bien lisez le et vous saurez.

Bref, je vous recommande sans problème ce petit livre qui se lit vraiment très bien et qui es vraiment très original par son histoire.